Eloge de l’ouverture d4

D4 donne jeu où chaque pièce devient clarté

Et où rapidité d’exécution grandit

Trés vite en situation sont les blancs 

Partie rapide ne prend plus l’eau 

Inconvénient posé par les cavaliers

Qui arrivent en ton camp

Comme l’éclair 

Riposte noire passe par eux 

Et se révèle seule productive 

Leur jeu combiné est subtil 

Fort subtil 

On en parle rarement 

On idéalise paire de Fous

Sans jamais dire paire de cavaliers 

Au rôle défensif parfois majeur

Et de temps à autre

Plus efficace 

D4 les fait agir en profondeur

Et leur laisse vif espace 

En une confrontation bruyante 

En une lutte brutale

Ils savent travailler ensemble

Les dits cavaliers 

Et faire le vide sur échiquier 

1961 fait montre du rôle du cavalier noir aile roi

Il existe une partie de 1961

D’un certain Bobby Fischer

C’est une Indienne du Roi

Reshevsky a les blancs 

D4 Cf6 ouvre les hostilités 

Les blancs poursuivent par c4 et Cc3 

Puis par e4

Les noirs construisent fianchetto sur aile roi

Et font leur petit roque

Les coups d6 et e5 vont permettre

Un échange de Fous 

Créateur de partie nulle 

Car double casseur de paire de Fous

Et faisant du cavalier le maître de l’horloge

L’idée sous-jacente 

C’est la sortie immédiate du cavalier noir aile roi

Plutôt que celle, osée, de petit pion fragile g7 

Et ce dit cavalier empêche à lui seul 

Toute victoire adverse 

La percussion reposant sur le Fou !

Ouvert ou fermé, gauche ou droite ?

Echecs demandent clairvoyance

Et davantage goût de la technique

Que du jeu à proprement parler

Il faut aimer les combinaisons 

Vouloir les comprendre

Sans jamais s’en lasser

Nul n’en fera jamais le tour 

Et pourtant , il faut en choisir

Seulement quelques unes

Sans oublier de comprendre les autres

Débat permanent jeu ouvert jeu fermé

Ne saurait passer à l’as

Au coeur de l’échiquier torturé 

Et doit être approfondi

Chaque jour

En pas à pas

Avec les mots qui interrogent 

Le pratiquant régulier 

Et le crucifient si souvent

Fluidité créée par pions de la colonne d 

D4 avec les blancs

Et d5 avec les noirs

Ouvrent bien des perspectives

Et créent trouble légitime en face 

Pour cause de mouvement offensif permis 

Et de rapidité accrue

Pour Fous et Cavaliers

Avec échanges plus nombreux 

Et rôle du centre plus déterminant

Fluidité y gagne 

Et assure meilleur résultat final 

Dans une clarté plus grande

Le jeu respire mieux 

La peur de jouer ainsi tient le débutant 

Qui reste toujours figé par conseils d’extrême prudence 

Prodigués à droite et à gauche 

Pour qu’il ne se fasse jamais confiance pleinement 

Et reste à sa place en élève objet

Et jamais en sujet de sa progression

A propos de la réponse d5 au premier coup 

Avec d5 , noirs peuvent créer gros trouble 

Surtout si e4 a eu lieu auparavant 

C’est ouverture Scandinave 

Sinon, c’est du classique d4 d5 

Mais d5 marque choc 

Et indique volonté offensive 

Prendre le centre et ne rien laisser

Faire le plus central possible 

Et ouvrir en attaquant frontalement 

Sans se priver d’aucune perspective 

C’est signe de confiance en ses troupes 

Et de volonté de leur offrir le meilleur

Face à adversaire des plus coriaces 

Qui ne s’attend pas toujours

A prendre en pleine gueule 

Une riposte bien cinglante

Construction verbale !

Dire et redire sans crainte

Les mots qui soulagent 
Mais aussi 
Ceux qui bâtissent 
Un peu d’espoir 
Contexte caniculaire 
Chaleurs extrêmes
Qui semblent nous hurler dessus 
En fête musicale au goût amer 
Bâtie pour et par une tyrannique vision des choses 
Où le dire recule 
Et donne sa place au bruit
Fait pour occuper les espaces 
Non pour aider à vivre moins mal 
Ces temps qui suivent la défaite 
Et qui habités de silence 
Seraient davantage propices
A l’examen intérieur
A des retrouvailles avec la beauté de la vie
Et avec sa simplicité inouie
Loin du fracas des armes civiques
Du conditionnement lié à la lutte 
Ecrire, écrire, écrire
Lent processus vital 
Nécessité impérieuse 
Les mots sont semblables à des medocs 
Ils sont depuis toujours 
L’anti dépresseur majeur 
Caniche Lepsy dort sur sol refroidi 
Elle se laisse bercer par ce qui l’entoure
Sans se plaindre jamais de rien
Elle une monumentale sagesse
C’est une fille du Sidartha , avec son poil épais
Et ses yeux verts qui interpellent sans cesse
Humains beucoup trop pressés 
Par les nécessités de vivre bien trop vite 
Pour qui ?
Pour quoi ?
Il nous attend au bout du chemin 
Ô Eternel ! 
Ne nous en faisons donc point trop .

Furieuse d4 !

L’on découvre parfois de furieuses ouvertures

D4 fait partie de celles-là 

Elle ouvre bien des perspectives pour les Fous 

Et fait aller plus vite en besogne 

Elle n’est pas vraiment une timorée

Elle tire fort char des cavaliers et du roque

On la sent teigneuse au possible 

Et susceptible de toucher le cul des tigres 

En vorace opposante blanche

Qui n’a peur de rien 

Et sait lâcher les chiens 

A qui mieux mieux

Devant plus huppés que soi

Elle fait tenir le coup 

C’est l’essentiel de sa dynamique 

Faite pour le progrès du joueur 

Et sa joie de se donner à l’échiquier